29. 03. 2022

LITRA Verkehrszahlen 2013
print Created with Sketch. PRINT

29. 03. 2022

Un soutien pour davantage de trafic marchandises sur le rail

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui un rapport sur le postulat de la commission des transports du Conseil des États («Avenir du transport de marchandises») comprenant des propositions de réformes sur la future orientation de la politique relative au transport ferroviaire de marchandises en Suisse. L’Union des transports publics (UTP) et la LITRA sont convaincues que le transport de marchandises sur le rail a une grande importance et un bel avenir aussi bien dans le trafic interne que pour l’importation et l’exportation. Elles soutiennent donc les efforts présentés en vue de renforcer durablement ce type de trafic dans le pays.

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui le rapport relatif au postulat de la commission des transports et des télécommunications du Conseil des États «Avenir du transport de marchandises» (21.3597). Il y présente un état des lieux des différentes formes de production – trafic par wagons complets isolés (TPWCI) et trains complets – et soumet deux axes pour l’orientation future du trafic marchandises dans le pays, soit le trafic interne, d’importation et d’exportation.

L’UTP, la LITRA et leurs entreprises membres dans le trafic marchandises sont convaincues qu’un trafic marchandises performant dans le pays revêt une importance centrale pour l’économie suisse. Une large part de la branche logistique est tournée vers le trafic marchandises ferroviaire et a besoin de ses services. Une réduction de ce dernier et le transfert en sens inverse vers la route qui en résulterait entraînerait d’importants frais de transformation pour la branche de la logistique et augmenterait fortement les embouteillages sur les routes nationales. Ces deux effets peuvent et doivent être évités.

De plus, étant donné que le trafic marchandises ferroviaire est exploité avec des énergies renouvelables et présente une grande efficacité énergétique, il constitue un élément central de la solution devant permettre de relever les défis de politique énergétique et climatique et d’atteindre les objectifs climatiques de la Suisse dans le secteur des transports. Par tonne transportée, le rail nécessite sept fois moins d’énergie que la route, émet onze fois moins de gaz à effet de serre et utilise sept fois moins de surface.

Pour toutes ces raisons, il est important d’améliorer significativement les conditions-cadres permettant d’exploiter judicieusement le trafic marchandises ferroviaire dans le pays, comme cela a été fait ces dernières décennies dans le trafic à travers les Alpes. Cette démarche comprend des instruments d’incitation et un encouragement financier agissant d’une part de manière non discriminatoire sur toutes les formes de production (trains complets, trafic par wagons complets isolés, systèmes logistiques) et sur toutes les entreprises en concurrence, et répondant d’autre part aux exigences spécifiques des segments importants pour l’économie ne pouvant pas être exploités de façon rentable sans soutien étatique.

L’UTP et la LITRA soutiennent par conséquent expressément les efforts du Conseil fédéral visant à préciser dans un projet mis en consultation les adaptations légales nécessaires et les incitations financières permettant de renforcer durablement le trafic marchandises ferroviaire dans le pays.

Renseignements
Ueli Stückelberger, directeur de l’UTP | 031 359 23 35 | 079 613 77 01
Martin Candinas, président de la LITRA | 078 841 66 86