22. 06. 2020

Colloque de session «Transports publics: comment regagner la confiance des usagers?»

La crise du coronavirus a eu un impact massif sur les transports publics: suite à la proclamation de la situation extraordinaire, le nombre de voyageurs et la quantité de fret transporté ont nettement baissé et remontent désormais petit à petit. Les entreprises de transport rencontrent par conséquent d’importantes difficultés financières. Il n’a pas encore été clarifié qui prendra en charge ces pertes. Les transports publics seront indubitablement confrontés au défi de regagner la confiance des clients. C’est pourquoi, lors du premier colloque de session depuis la crise Corona, nous avons posé la question:

«Transports publics: comment regagner la confiance des usagers?»

Le président de la LITRA, Martin Candinas, a ouvert le colloque d’une session mémorable qui a exceptionnellement eu lieu au Stade de Suisse: «Le coronavirus a bouleversé la politique, mais aussi les transports publics: pendant la pandémie, les transports publics ont dû faire face à une baisse de clients 80 à 90 %. Mais nous pouvons aussi être fiers: les changements d’horaires se sont déroulés sans heurts et la planification a été une réussite impressionnante pour les planificateurs de services des sociétés de transport public. Mais le personnel d’exploitation a également réalisé un excellent travail pendant cette période. Pendant la crise de Corona, les transports publics ont prouvé qu’ils étaient résistants à la crise et qu’ils fonctionnaient de manière fiable.»

Le secrétaire général du DETEC, Matthias Ramsauer, a donné un aperçu des réflexions que la Confédération mène pour amortir la perte importante de revenus des entreprises de transport, et ce, également dans le domaine du transport de marchandises. Le Conseil fédéral fournira bientôt des informations sur les mesures de soutien. Des mesures concernant le trafic régional de voyageurs, le trafic local, le transport de marchandises et les infrastructures seraient en cours de discussion. Les ressources financières étant limitées et il ne sera pas possible de réaliser tous les souhaits.

Depuis le 8 juin, les transports publics fonctionnent à nouveau normalement mais les passagers ne reviennent que de manière hésitante. Alors comment regagner la confiance dans les transports publics? «Dans la situation actuelle, la tâche la plus importante des entreprises de transport est de garantir la qualité du service et donner le bon exemple», c’est ce qu’a déclaré Vincent Ducrot, CEO des CFF. Les CFF et CarPostal ont été les leaders du système de transport public pendant la pandémie de corona. Presque du jour au lendemain, les deux entreprises ont dû mettre en place une organisation de crise qui a édicté des règlements pour toutes les entreprises de transport et a établi un calendrier de transition. Christian Plüss, CEO de CarPostal , a tiré une conclusion concernant cette période: que ce soit en termes d’adaptation des prestations, de tarification pendant la période de crise de Corona ou de concepts de protection, des solutions ont été trouvées très rapidement dans la branche et en collaboration avec l’OFT, l’OFSP et les cantons. «Les transports publics peuvent faire un retour réussi si nous réagissons avec souplesse aux besoins, même lorsque le droit de nécessité n’est pas appliqué. Les conditions-cadres des transports publics sont aujourd’hui trop rigides.»

Ueli Stückelberger, directeur de l’UTP, a encouragé les personnes présentes: «Le retour à la normalité va revenir. Les transports publics sont très bien préparés aux défis à venir: Ils sont déjà très respectueux du climat et très efficaces sur le plan énergétique, et ils le seront encore plus dans les années à venir. Les transports publics constituent une partie de la solution.»